suivez-nous

RÉSIDENCE DE CRÉATION – CIE HUMS – THIBAULT PASQUIER

L’enfant sauvage

Résidence de création à Visan

Du 26 octobre au 1er novembre 2021

Distribution :

Mise en scène : Thibault Pasquier
Ecriture : Laurent Robert et Thibault Pasquier
Jeu : Clémentine Vignais, Florine Mullard, Laurent Robert
Administration : Sarah Eliot

plus

Rencontre avec les scolaires
Thibault Pasquier, metteur en scène du spectacle, animera deux ateliers au bénéfice de collégiens de Valréas.
Les thématiques de cette création seront celles abordées dans ces ateliers avec une proposition qui alternera découverte du travail de plateau, improvisation et ateliers d’écriture.

Un enfant sauvage est un enfant d’âge indéfini découvert dans des lieux isolés et plus généralement dans des circonstances où il a été précocement privé de tout contact humain.

Notre fascination pour ce que représente un enfant sauvage se situe dans l’opportunité de pouvoir être en contact avec un témoin vivant des premiers temps de l’humanité. On compte environ 50 cas « d’enfants-loup » dans l’histoire. Ces enfants nous mettent face à nos instincts, notre apprentissage, et notre hérédité.
Nous souhaitons mettre en scène cette tension qu’il y a entre la recherche scientifique et l’accompagnement d’un enfant. Car la découverte d’un enfant sauvage pose une grande question :

Que sommes-nous sans les autres ?

La plupart des capacités humaines ne se développent pas sans les autres humains : privé de contact dès sa naissance, un être humain ne parle pas, ne marche pas sur ses jambes, n’utilise aucun outil. Sans révélateur, l’être humain est démuni.

« Enfant sauvage » est la troisième création de la Compagnie HUMS.
Le texte traite de notre rapport à notre identité, construite dans la tension entre l’apprentissage des codes sociaux et nos rêveries d’enfant. Ce projet questionnera aussi la place de l’Homme au sein de la nature et de sa nature.

Nos bureaux ne seront pas accessibles au public

Au vu des conditions d’accès du pass-sanitaire pour les lieux en contact avec le public, nos bureaux à Valréas ne seront pas accessibles au public jusqu’au 15 novembre 2021.

 

Pour toute information et demande de rendez-vous, merci de nous contacter au 04 90 28 12 51 ou par mail : Contact@cddv-vaucluse.com

 

Nous vous remercions de votre compréhension et nous aurons le plaisir de vous retrouver sur les lieux de spectacle dès la rentrée !

Résidence de création – Cie Lou Pantail – Valentine Caille

La théorie

Cie Lou Pantail – Valentine Caille

Résidence de création à Saint-Pantaléon-les-Vignes

Du 27 septembre au 4 octobre 2021
Jeune public dès 13 ans

Rencontre avec le public : 
Lun. 4 octobre 2021 – 19h00
Château d’Urdy – Saint-Pantaléon-les-Vignes

Durée :
Environ 1h

Tarif :
Gratuit sur réservation obligatoire
Par téléphone au 06 74 49 21 63

Distribution :

Écriture : Marie Yan
Mise en scène : Valentine Caille
Collaborateur artistique : Éric Feldman
Scénographie : Irene Tchernooustan &
Fanny Laplane
Création sonore : Raphaël Lellouche
Création lumière : Marco Hollinger
Création vidéo : Céleste Rogosin
Avec : Lena Garrel, Laure Wolf,
Jordan Sajous, Guillaume Verdier

Coproduction : Anthéa – Théâtre d’Antibes

En partenariat avec
Le LoKal – La Compagnie Jean-Michel Rabeux
L’Entre-Pont, 109
Forum Jacques Prévert
Centre Dramatique Des Villages
Théâtre de L’Etoile du Nord
Théâtre Paris-Villette
Le 104, Paris
Théâtre 13, Paris
Théâtre du Train Bleu
MPAA Saint Blaise
Réseau des autrices Francophones de Berlin
Soutiens : DRAC PACA, Plan de relance DRAC, Région SUD,
 Ville de Nice
Mécénat Inter Outre Mer

Avez-vous déjà entendu dire : « Le 11 septembre a été organisé par le gouvernement américain. » ou « Le voyage sur la Lune n’a pas eu lieu. » ou bien « On ne sait pas tout sur l’attentat de Charlie Hebdo. » ? Nous, oui. Et c’est le point de départ de notre projet : La Théorie.  

À travers un texte qui recrée les conditions de développement d’une théorie conspirationniste, La Théorie a pour but d’ouvrir un espace de confrontation déroutant et provocateur : Comment un discours conspirationniste devient-il séduisant ? L’émancipation intellectuelle dépend-elle de la naïveté ou d’un rapport de pouvoir ? Qui peut prétendre toujours y voir clair ?

« Il m’a montré des trucs, tu n’imagines pas
Tout ce qu’on pense être vrai et qui est faux
Il m’a donné des sites qui vont plus loin
Des gens qui analysent l’histoire, les événements
Avec de vraies connaissances  »

À quelques semaines de la première et après une semaine de travail, nous vous invitons à découvrir une partie du spectacle pour ensuite échanger avec l’équipe artistique sur son projet et ce sujet absolument nécessaire à aborder ensemble, à l’école, en famille, entre amis.

résidence d’écriture – Cie Vol Plané – Alexis Moati

Le Conte de mon Poucet (titre provisoire)

Cie Vol Plané – Alexis Moati

Résidence d’écriture à Valréas

Du 13 au 24 septembre 2021

Rencontre avec le public : 
Jeu. 23 septembre 2021 – 19h00
Médiathèque – Visan

Durée :
Environ 1h

Tarif :
Gratuit sur réservation obligatoire
Par téléphone au 06 74 49 21 63

Distribution :

Écriture et mise en scène : Carole Costantini
Scénographie et lumières : En cours
Scénographie, costumes et accessoires : Aude-Claire Amédéo
Création sonore : Josef Amerveil
Interprètes : Carole Costantini,
Chloé Martinon et Romain Bertet
Collaboration artistique : Alexis Moati
Le Conte de mon Poucet
Photo issue du laboratoire qui s’est déroulé au ZEF – scène nationale de Marseille à l’automne 2020
© Vincent Beaume

« Qu’est-ce qui pousse un être que tout accable, à trouver la force de se battre, pour échapper au sort et devenir au fil des épreuves, celui par qui tout sera rendu possible ? Qu’est-ce qui pousse un être à œuvrer pour la réconciliation dans l’endroit même où tout le condamne ? Pourquoi chercher à se réconcilier avec celui qui nous menace ? Comment nos plus grandes failles peuvent devenir nos plus grandes forces ? Et si l’abandon était considéré non comme une trahison mais comme un acte d’amour ? Et si l’amour était une décision ?

 

Dans ma version, c’est à Poucet qu’appartient de raconter l’histoire. Il va prendre en charge les événements et les péripéties qui en découlent, pour que cette histoire de famille puisse se poursuive, s’écrire et se raconter même si rien ne va de soi… Par son statut au sein de la famille de dernier, de malingre, de souffre-douleur, parce qu’on le croit idiot, il est à la fois dans et hors de la famille, à la lisière. Ce qui lui confère une place et une sensibilité particulière. Cette séparation d’avec les parents, cette faille, est justement ce qui va lui donner sa puissance d’agir. Le manque reste le plus puissant des moteurs.

 

C’est un récit de consolation. Ce sera le Conte de mon Poucet (Titre provisoire). »

 

Après 15 jours de résidence d’écriture, Carole Costantini vous invite à partager et découvrir ses écrits. Vous pourrez échanger avec l’autrice sur cette nouvelle création, sa manière d’écrire et imaginer comment son écriture prendra vie sur le plateau.

RÉSIDENCE D’ÉCRITURE – CIE FRANCINE & JOSÉPHINE – « UN CœUR QUI CRIE »

Un cœur qui crie

Résidence d’écriture à Valréas

Du 26 au 29 juillet 2021

Après la Grange des Artistes à Sablet et le Théâtre des Carmes-André Benedetto à Avignon, Nolwenn Le Doth poursuit son travail d’écriture au Centre Dramatique Des Villages du Haut Vaucluse sous le regard  complice et avisé de Thibault Patain – Collectif La Cohorte –, et Anna Pabst – Collectif Le Bleu d’Armand.

Pour son premier texte, l’intention de Nolwenn est de faire émerger une langue simple, directe, voire quotidienne, et rythmée. Une langue qui ne saurait se détacher du corps puisque c’est par le corps que tout a été vécu : de l’effroi à la résilience. Tenter de trouver cette langue qui se déploie et se libère.  Libération de la parole. Parce qu’enfin si tout le monde se met à parler, c’est sûr il va se passer quelque chose.

Le spectacle

Il y a le grand-frère.
Et la petite sœur.
C’est une histoire de famille.
A la fois particulière.
Et à la fois une histoire parmi tant d’autres.
C’est l’histoire d’un inceste.
Une histoire de lignée et de tout ce qui recommence.
Une histoire de société aussi et de tout ce qui recommence.

La bouche s’ouvre, le silence éclate, la parole s’impose nécessaire.
Et elle jaillit pour raconter :
Le combat de lionne,
L’urgence de sortir du tabou,
Raconter tout ce qui nous dépasse.
Et surtout tout ce qu’on peut dépasser.

C’est l’histoire de ce dont on est capable.
Se relever.
Être libre.

NOUVELLES MESURES SANITAIRES – FESTIVAL LES NUITS DE L’ENCLAVE

NOUVELLES MESURES SANITAIRES - FESTIVAL LES NUITS DE L'ENCLAVE

Saison estivale du Centre Dramatique Des Villages du Haut Vaucluse

Cher public,

À la suite des dernières annonces du Président de la République, dès le mercredi 21 juillet, le Pass Sanitaire sera nécessaire pour assister à nos spectacles.

Nous vous recommandons de vous présenter au plus tard 30 minutes avant les représentations pour le contrôle des Pass Sanitaire ou pour retirer vos billets.

Nous en appelons à votre compréhension et à votre solidarité et vous demandons de bien préparer votre Pass Santaire en avance afin de fluidifier l’entrée et limiter les regroupements lors des contrôles.

Notre équipe sera présente pour vous accompagner et pour répondre à toutes vos questions.
Qu'est-ce que le Pass Sanitaire ?
> Le schéma vaccinal complet 7 jours pleins après la deuxième injection. 

> Le test PCR ou antigénique négatif de moins de 48h.

> Le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois.
 
Les 12/17 ans ne sont pas concernés par ces restrictions, sous réserve de nouvelles directives gouvernementales.
Si vous ne pouvez pas présenter de Pass Sanitaire, nous remboursons vos billets sur demande par courriel à contact@cddv-vaucluse.com avant la représentation.
 
Nous restons à votre disposition si vous avez la moindre question au 04 90 28 12 51 et souhaitons poursuivre avec vous cette 55ème édition du Festival des Nuits de l’Enclave, saison estivale du Centre Dramatique Des Villages du Haut Vaucluse.

Mister Tambourine Man | Spectacle itinérant du festival d’Avignon

Le Centre Dramatique Des Villages est heureux d’accueillir le spectacle itinérant du Festival d’Avignon

Mister tambourine man

De Eugène Durif – Mise en scène Karelle Prugnaud

Ven. 9 juillet 2021 20h00

La Cigalière – Bollène
180 Chemin de la Malleposte

Création juillet 2021 – Spectacle itinérant
Tout public à partir de 14 ans

Durée : 1h20

Tarifs :
Tarif normal : 20€

Pour les tarifs Carte Festival et Carte 3 clés, veuillez réserver directement auprès du Festival d’Avignon

Distribution :
Avec Nikolaus Holz, Denis Lavant
Texte : Eugène Durif
Mise en scène : Karelle Prugnaud
Collaboration artistique : Nikolaus Holz
Scénographie : Éric Benoit, Emmanuel Pestre
Lumière : Emmanuel Pestre
Création sonore : Guillaume Mika
Conseil musical : Pierre-Jules Billon
Costumes : Antonin Boyot-Gellibert
© Stéphane Nigentz Gumuschian

Création en juillet 2021 dans le cadre
de la 75e édition du Festival d’Avignon.

Un bar à Hamelin. Un « estanco » en argot. Niko, serveur misanthrope effrayé par ce qui vient de l’extérieur, voit arriver de nulle part Dan. Dan est un homme-orchestre fatigué par sa longue errance à travers le monde, un homme déçu par ceux qui n’ont cessé de profiter de ses services mais surtout un homme contrasté entre sa colère qui le fait avancer et sa quête de reconnaissance. Aux côtés de ce premier intermittent du spectacle, comme aime à le dire la metteuse en scène Karelle Prugnaud, le personnage du serveur enfermé sent bien les rêves émerger. Interprétés par Nikolaus Holz et Denis Lavant, les deux personnages clownesques évoluent dans un monde précaire qu’un mot ou une note de musique peuvent faire vaciller. Passant d’un lieu à un autre, en respectant la tradition du bonimenteur, ce spectacle en itinérance est un clin d’oeil à ce qui ne fait que passer et qui peut aussi tout changer.

Production Compagnie L’envers du décor
Coproduction OARA Office artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine, Théâtre de l’Union Centre dramatique national du Limousin (Limoges), Festival d’Avignon, l’Agora Pôle national cirque de Boulazac, Les Scènes du Jura Scène nationale, DSN Dieppe Scène nationale, les Ateliers Frappaz Centre national des arts de la rue et de l’espace public (Villeurbanne), l’Espace des Arts Scène nationale de Chalon-sur-Saône, l’ARC Scène nationale du Creusot, Scène nationale d’Aubusson, l’Horizon Recherche et création (La Rochelle), Compagnie Pré-O-Coupé / Nikolaus
Avec le soutien du Ministère de la Culture Drac Nouvelle-Aquitaine et de la Région Nouvelle-Aquitaine
En partenariat avec France Bleu Vaucluse

Photos

Photo 1 : © Stéphane Nigentz Gumuschian
Photo 2 (portrait Karelle Prugnaud) :
© Julien Millet
Photo 3, 4, 5, 6 et 7 : © Michel Cavalca

Résidence de création – Cie Gorgomar

Le cabaret de monsieur Mouche

Cie Gorgomar

Résidence de création à Visan

Du 13 au 18 juin 2021

Distribution :

Direction artistique : Thomas Garcia et Charlotte Saliou
Mise en scène : Patrice Thibaud
Avec : Thomas Garcia, Charlotte Saliou, Christophe Magdinier
Collaboration artistique : Gregory Lackovic alias Raymond Raymondson
Régisseur : Antoine Hansberger
Costume : Julie Jacquet
Production-Diffusion : Aurélie Péglion

© Frederic de Faverney

Production Compagnie Gorgomar
Coproduction Théâtre de Grasse – Théâtre National de Nice
Théâtre de la Licorne, Ville de Cannes – Centre Dramatique Des Villages
Festival Scène de cirque – La Fabrique Mimont – Arsud

Le Cabaret de monsieur Mouche en résidence au Centre Dramatique Des Villages du Haut Vaucluse. Deuxième étape de travail, après une résidence à la Roquette-sur-Siagne au mois de mars, l’équipe est accueillie à Visan. Nous aurons le grand plaisir de retrouver le metteur en scène Patrice Thibaud…!

Monsieur Mouche, factotum de théâtre, a découvert il y a quelques années, la joie d’être sous le feu des projecteurs. Depuis, il n’a de cesse d’en parler à ses collègues de travail et de les faire rêver. Portée par cet enthousiasme, la joyeuse équipe administrative et technique a décidé de se jeter à l’eau. Après des mois de répétitions, nourris par les nombreuses créations qu’ils ont accueillies, ce soir ils sont enfin prêts à vous présenter : Le cabaret de Monsieur Mouche.

L’administratrice a fait un stage d’art dramatique il y a longtemps mais ça lui revient, le directeur n’ose pas y croire mais c’est la chance de faire entendre ses propres chansons, le factotum va enfin interpréter Papageno.

Ils vont utiliser tous les trésors que contient leur théâtre pour proposer un show extraordinaire : numéros visuels, musiques et chansons, effets spéciaux, saynètes théâtrales, l’ambition est grande et les obstacles sont nombreux…

La fine équipe va vous présenter un cabaret foutraque et déglingué.

Photos

© Frédéric De Faverney

Émulation avec Christian Schiaretti

ÉMULATION

Avec Christian Schiaretti – Metteur en scène

En partenariat avec le Trac Beaumes de Venise le Centre Dramatique Des Villages a remis en mouvement le projet « Émulation » en direction des troupes de théâtre amateur. Cette proposition a permis d’offrir un moment d’échange entre artistes amateurs d’un même territoire et de travailler sous la direction bienveillante de Christian Schiaretti ; Cet événement a permis aussi à des amateurs de se rencontrer autour d’une œuvre, de confronter leurs visions dramaturgiques et de la faire évoluer.

La collaboration que nous mettons en œuvre avec le Théâtre Rural d’Animation Culturelle (TRAC) de Beaumes de Venise est un des axes du développement du projet du Centre Dramatique Des Villages. Le théâtre est riche et important sur notre territoire et le TRAC porte depuis plus de 40 années l’emblème du théâtre amateur sur notre région mais aussi au-delà de nos frontières. Le travail que ces bénévoles développent depuis toutes ces années constitue une richesse culturelle et artistique propre à notre département. C’est une des seules associations à avoir construit un théâtre aujourd’hui en ordre de marche. Le Centre Dramatique Des Villages se doit d’épauler et de défendre le travail fait, c’est donc tout naturellement mais aussi dans une vision de formation que nous avons proposé de nous associer à eux pour remettre en route le projet « émulation ». Notre réseau de partenaires nous permet aussi de pouvoir proposer des artistes œuvrant dans la philosophie de l’éducation populaire et de la décentralisation théâtrale. A l’image de la programmation qui mêle des artistes connus à des compagnies départementales ou régionales émergentes, le partenariat avec le théâtre amateur invite des metteurs en scène de renom (comme Christian Schiarretti) et des artistes intervenants professionnels locaux qui travaillent
à l’année avec des groupes.

Mise en œuvre :
Les mois précédant la venue du metteur en scène, les groupes d’amateurs auront travaillé sur le même extrait de texte :
« Le grand théâtre du monde » de l’auteur espagnol Pedro Calderon de la Barca.

Les présentations se dérouleront du vendredi 11 au dimanche 13 juin. Chaque groupe présentera pendant 10 à 15 minutes, sa version devant les autres groupes. Le but étant de confronter les différentes visions dramaturgiques de leur extrait. Le lendemain, le metteur en scène fera des retours globaux sur ce qu’il a vu, puis proposera une séquence de rejeu par groupe sans dénaturer le contenu de la mise en scène, ni des interprétations.

Christian Schiaretti
Metteur en scène professionnel au parcours professionnel atypique qui est toujours resté encré dans la philosophie de l’éducation populaire.
Il suit une formation d’acteur au théâtre-école de Montreuil avant d’en devenir permanent durant cinq ans et d’y faire ses premières armes de metteur en scène. En collaboration avec Jean Guerrin, il monte Henri VI de William Shakespeare et La Noce chez les petits bourgeois de Bertolt Brecht, joués par les comédiens du théâtre-école de Montreuil au festival d’Avignon en 1980.
Il entre ensuite en auditeur libre dans la classe d’Antoine Vitez, de Jacques Lassalle et de Claude Régy au Conservatoire national supérieur d’art dramatique.
Il succède à Denis Guénoun à La Comédie – Centre dramatique national de Reims de janvier 1991 à janvier 2002 et devient président du Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles (SYNDEAC) de 1994 à 1996.
De 2002 à 2019, il est directeur du TNP de Villeurbanne où il a créé sa propre troupe d’acteurs permanents avec d’anciens élèves de l’ENSATT (École nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre) entre autres.

PHOTOS

© Elsa Kmiec

Compagnie Vélo Théâtre en représentations scolaires

Compagnie Vélo Théâtre en représentations scolaires

enveloppes et déballages

Mar. 15 juin 2021

École primaire Louis Pergaud – Lapalud
2 représentations :
– 10h pour 2 classes de CP et 4 classes de CE1 et CE2, soit un total de 115 élèves.
– 14h30 pour
4 classes de niveau CM1 et CM2 soit un total de 103 élèves.

Théâtre d’objet
CP > CM2

En grande tenue de livraison, un facteur apporte sur son vélo le théâtre de ses rêves, en paquets piégés, bourrés d’images explosives.

En forçant le secret de ces colis, il va faire surgir un continent fabuleux, une illusion de vacances, un climat de jeu sans pudeur sur fond de palmier et d’océan. On voyage du paquet-jungle au paquet-cirque au gré de la fantasmagorie de ces emballages réglementaires des postes.

Cette belle aventure forme une carte postale animée, pleine de tendresse, de poésie et d’humour.
Ce modeste préposé est un livreur de rêves.

PRESSE

Un périple à la fois humoristique et merveilleux, qui sans aucun doute a contribué à nourrir l’imaginaire enfantin.
La Montagne

Près d’une heure de manipulation de rêves, de sourires, d’éclats de rire au cœur de l’imaginaire et de la culture universelle.
Le Dauphiné

Durée : 1h00

Distribution :
Production Vélo Théâtre – Scène conventionnée pour le Théâtre d’objet
Avec Charlot Lemoine et José Lopez
© Christophe Loiseau

y’a un lapin dans la lune

Ven. 11 juin 2021

École maternelle René Char – Lapalud
2 représentations :
– 10h pour 43 élèves de moyenne section
– 14h30 pour 54 élèves de grande section 

Théâtre d’objet
Moyenne section de Maternelle > CE1

Une nuit, Thomas Snout vit le jour. Depuis, il capture les nuits à main nue : c’est une chose difficile et salissante, car l’obscurité est noire et laisse des traces.

C’est aussi une chose dangereuse parce que les peurs habitent la nuit, comme les poissons la mer. Mais Thomas Snout a collectionné au moins 3845 nuits, petites et grandes, avec ou sans lune, noires ou étoilées, des nuits à lui, celles des autres, ainsi que quelques exemplaires qu’on lui a prêtés…

PRESSE

On se laisse bercer par l’atmosphère poétique, étonner par les trouvailles amusantes, impressionner par les cauchemars qui parfois pointent leur nez. Le Vélo Théâtre trouve un bon équilibre entre ce qui attire et ce qui fait peur. « Il y a un lapin dans la lune » nous emporte au bord du rêve, où la lune se pêche à la ligne. Ouest-France

Durée : 1h00

Distribution :
Production Vélo Théâtre – Scène conventionnée pour le Théâtre d’objet
Mise en scène : Francesca Bettini
Avec Charlot Lemoine, José Lopez
et Tania Castaing ou Sabrina Lambert
© Christophe Loiseau

Centre Dramatique des Villages

Maison des associations - Espace Jean Duffard
43 cours Victor Hugo, 84600 Valréas
T. 04 90 28 12 51

Association loi 1901
SIREN 852 585 801 - 9001Z Arts du spectacle vivant
Licences : Catégorie Producteur PLATESV-D-2020-001036
Catégorie Diffuseur PLATESV-D-2020-001035