Vive les comédiens de Cabu

Cet été, Le Centre Dramatique Des Villages du Haut Vaucluse présente une nouvelle partie de l‘exposition
VIVE LES COMédiens de CABu

Exposition organisée par le Centre Dramatique Des Villages du Haut Vaucluse
en collaboration avec le Château de Simiane et l‘ECHO des 700 ans.

En mai 2023, Véronique Cabut confie généreusement au CDDV l’exposition « Vive les comédiens » de Cabu, conçue et présentée par la Comédie Française en 2018. Cette exposition, reflétant l’énergie artistique de Cabu, comprend 200 dessins, dont de nombreux inédits. Grâce à des partenariats établis, le CDDV rend l’exposition accessible aux établissements scolaires, aux bibliothèques et aux lieux culturels du territoire. 

 

 

Amoureux du théâtre, fasciné par les comédiens et spectateur assidu de la Comédie-Française, Cabu (1938-2015) illustre la chronique théâtre du Figaro entre 1969 et 1971. Avec un regard souvent plus critique et exigeant, il commente régulièrement l’actualité du spectacle dans Hara-Kiri, puis Charlie Hebdo. Le théâtre l’a toujours inspiré, jusque dans ses dessins politiques pour Le Canard Enchaîné. Il crée également les affiches de près d’une centaine de pièces.

A partir du 1er juillet, le CDDV présente une nouvelle partie de l‘exposition  « Vive les comédiens” de Cabu avec les thèmes suivants : 

– “On sort toujours content d‘un spectacle de la Comédie-Française“ à la maison de l‘Enclave des Papes (anciennement Maison de Pauline), 

– “Avignon, in, off et out !“ au Château de Simiane de Valréas 

– “à l‘affiche“ à l‘espace JB Niel du Festival Les Nuits de l‘Enclave des Papes.

Mot de Véronique Cabut

 

 

Il y a de belles rencontres et celle avec Eric Ruf de la Comédie Française est unique pour la construction de la mémoire de Cabu. Grâce à lui et aujourd’hui le Centre Dramatique Des Villages du Haut Vaucluse, les dessins de Cabu consacrés au théâtre exposés en 2018 pendant 4 mois à la salle Richelieu et à ses comédiens continuent à vivre dans cette belle région. J’en suis très fière et je remercie cette équipe d’y contribuer avec talent. 

Tout était matière à dessiner et les acteurs plus que tout. Il s’agissait pour lui également de donner envie aux spectateurs de partager cet engouement pour le spectacle vivant et souvent avec un arrière-plan lié à l’actualité politique…Carnet à la main, il dessinait dans le noir faisant du bruit avec son feutre, il captait un mouvement, une attitude, un regard, une main comme personne…Cabu à sa façon est un metteur en scène…

Un dessin cela ne se raconte pas, il se regarde…

Centre Dramatique Des villages du haut vaucluse
Scène conventionnée d‘intérêt National « art en territoire“

T. 06 74 49 21 63
contact@cddv-vaucluse.com

www.cddv-vaucluse.com
www.nuits-enclave.com

www.cabu-officiel.com


1 – Château de Simiane
8 Pl. Aristide Briand
Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et 14h30 à 18h
Thème des dessins exposés : 
Avignon, in, off et out !

2-Maison de l‘Enclave des Papes
Rue Pasteur
Mardi de 15h à 18h
Mercredi de 10h à 12h
Jeudi, vendredi, samedi de 10h à 12h et 15h à 18h
Thème des dessins exposés : 
On sort toujours content d‘un spectacle  de la Comédie-Française

3 – Espace Jean-Baptiste Niel
Place Jean Pagnol
Exposition du 18 au 28 juillet
Ouvert les 18, 20, 22, 24, 26, 28 juillet à partir de 18h30
Thème des dessins exposés : 
– À l‘affiche

 

 

Le CDDV recrute un.e attaché.e à la production

Programmation Tout Public 23-24

Géré par une association, le Centre Dramatique Des Villages du Haut Vaucluse (CDDV), scène conventionnée d’intérêt national « art en territoire », développe une saison artistique itinérante avec une programmation de spectacles pluridisciplinaires à destination de tous les publics et des scolaires ainsi que de nombreux projets d’éducation artistique et culturelle dont la coordination du Prix Godot. La saison se ponctue en juillet par le Festival Les Nuits de l’Enclave des Papes. La création artistique a également une part belle dans le projet par le biais de productions et d’accueils en résidence.

Le projet se déploie principalement sur le territoire du Haut Vaucluse (Communautés de communes de Grignan-Valréas, Rhône-Lez-Provence, Vaison-Ventoux) et les communes limitrophes de la Drôme provençale. Les actions en itinérance font du CDDV un projet singulier au plus près des habitants et de son territoire.

L’équipe du CDDV est composé de 8 salarié.e.s permanent.e.s, d’une équipe technique intermittente, d’un Conseil d’administration et de son bureau et de bénévoles actifs.

Le poste d’Attaché.e à la production est sous la direction de l’Administratrice et en étroite collaboration avec l’ensemble de l’équipe.

MISSIONS

Sous la responsabilité de l’Administratrice, l’attaché.e à la production est en charge de la préparation et de la mise en œuvre logistique de l’ensemble des activités du CDDV (programmation, EAC, résidences, productions), assure la bonne transmission des informations en interne et en externe et coordonne l’activité des bénévoles.

LOGISTIQUE GENERALE : ACCUEIL DES EQUIPES ARTISTIQUES ET INTERVENANT.E.S

Sous la responsabilité de l’Administratrice et en lien avec la Responsable programmation JP et EAC et le Régisseur général : suivi du planning des accueils.
Pour toutes les activités :

  • Récolte les informations nécessaires auprès des compagnies et équipes pour assurer leur accueil (nombre de personnes, moyen de transports, arrivées et départs, régimes alimentaires…)
  • Prépare et transmet les feuilles de route ainsi que les livrets d’accueil
  • Organise et gère les commandes des repas auprès des prestataires (planification, lieux de livraison…) et auprès des établissements scolaires
  • Est en charge de la réservation des hébergements (devis, réservation, réception des factures)
  • Assure le suivi et la gestion du gîte du CDDV (planning d’utilisation, remise des clés, planning des ménages, besoin en literie et linge de maison, courses pour le petit-déjeuner, etc)
  • Organise les transferts
  • Gère les stocks et les approvisionnements pour les accueils des artistes et du public
  • Installe et prépare les loges et les catering sur les différents lieux d’accueil
  • Accueille les équipes sur sites
  • Participe à la recherche de nouveaux prestataires et aux réflexions sur les logiques d’accueil et d’hospitalité
  • Veille à la bonne communication des informations en interne concernant l’accueil des équipes artistiques

Particularité dans le cadre du festival (en plus des points énoncés ci-dessus) :

  • Réservations des food-trucks sur les différents lieux de représentation
  • Inventaire, réservation, commande et suivi du matériel spécifique au besoin du festival et nécessaire à la logistique et à l’accueil

CONDITIONS D’EXERCICE DU POSTE

L’Attaché.e de production travaille en lien avec toute l’équipe du CDDV. Il/elle doit être présente lors des réunions d’équipe. Ses horaires peuvent être variables, selon l’activité. Il/Elle peut être amené·e à travailler en soirée et week-end.
Spécificité : itinérance – déplacements fréquents sur le territoire
Bureaux : situés à Valréas + télétravail possible
Lieux des activités : dans un rayon de 40km pour les besoins spécifiques du projet en itinérance
Horaires : 35h / semaine en modulation annuelle
Convention : CCNEAC – Groupe 6 + tickets restaurants + mutuelle

COMPETENCES

Qualités relationnelles et sens de l’accueil
Capacité d’organisation, d’anticipation et bonne gestion des priorités
Autonomie et réactivité
Aptitude au travail en équipe
Connaissance du secteur du spectacle vivant
Maîtrise des outils informatiques (suite office, web 2.0…)
Connaissance appréciée des contrats du spectacle, des budgets et des droits d’auteur Permis B indispensable

CANDIDATURE

Merci d’adresser votre candidature (lettre de motivaiton + CV) avant le 15 juillet 2024 par mail à Camille Equoi, administratrice : administration@cddv-vaucluse.com
Entretien prévu le 30 juillet 2024 à Valréas
Prise de poste prévue courant septembre/début octobre

Culture en danger !

Le Centre Dramatique Des Villages du Haut-Vaucluse soutient la mobilisation nationale des professionnel·les du spectacle le 13 juin prochain organisée par l’intersyndicale.

👇

CULTURE EN DANGER !

Coupes budgétaires : mobilisation nationale des professionnel.les du spectacle le 13 juin

Cher.es Collègues,

Plus que jamais, le spectacle vivant est menacé.

Depuis plusieurs années déjà, nous tirons la sonnette d’alarme. Les financements publics ne suivent plus. Dans ce contexte inquiétant pour nos professions, le gouvernement a fait le choix incompréhensible de couper en 2024 près de 10% du budget alloué au soutien à la création artistique par le ministère de la Culture (-96 millions d’euros !), alors même que les collectivités territoriales sont mises en difficultés pour maintenir leurs financements.

Si l’année 2024 révèle déjà de nombreuses difficultés sur le territoire, avec moins d’activité ou des politiques salariales revues à la baisse, l’année 2025 s’annonce catastrophique.

Le ministère de la Culture ne cache pas que des milliers de spectacles ne verront pas le jour et qu’un effondrement des coproductions est à prévoir. Dans ce contexte, une équipe artistique sur deux, risque de disparaître. Ce sera moins de créations, donc moins de levers de rideaux, donc moins d’embauches de salarié·es permanent·es et d’intermittent·es, et le risque d’un effondrement d’un écosystème.

C’est un plan de licenciement qui ne dit pas son nom qui est mis en œuvre.

Nous refusons que l’austérité budgétaire et la paupérisation de nos professions guident les politiques culturelles publiques conduites par l’Etat ou par certaines collectivités territoriales ;

Nous demandons l’ouverture d’un vaste débat avec les instances publiques sur l’urgence de prendre des mesures concrètes, dont le refinancement, pour préserver le service public du spectacle vivant ;

Nous demandons une réponse politique de la part de la ministre, Rachida Dati, alors qu’une crise d’ampleur s’annonce ;

Nous demandons au gouvernement de ne pas briser l’édifice culturel et social construit pour le bien de toutes et tous ;

Nous demandons la prise en compte de l’accord du 27 octobre 2023 sur les salarié·es intermittent·es du spectacle conclu unanimement par les organisations salariales et d’employeurs de notre champ professionnel.

Nous devons nous faire entendre !

 

Nous, organisations syndicales (CGT Spectacle, Snapac-CFDT, SUD Culture) et d’employeurs (Forces Musicales, PROFEDIM, SCC, SMA, SNSP, SYNAVI, SYNDEAC) représentatives du spectacle vivant public, appelons la profession à se mobiliser. D’autres choix sont possibles, faisons en sorte que le spectacle demeure vivant  !

👉 RDV LE 13 JUIN PARTOUT EN FRANCE ! REJOIGNEZ LES AG QUI S’ORGANISENT SUR TOUT LE TERRITOIRE : https://lc.cx/CarteRDVmaijuin2024

Tournée des villages – L’école des femmes

Tournée des villages 2024

Théâtre

Dès 10 ans
Durée : 1h45

Tarif Plein : 12€
Tarif Mini : 6€

Entrechaux > Jeudi 11 juillet | 20h30
Jardin du Presbytère

Mornas > Vendredi 12 juillet | 20h30
Esplanade Val Romigier Montée de la combe

Lamotte-du-Rhône > Samedi 13 juillet | 20h30
100 place de la liberté

Buisson > Dimanche 14 juillet | 20h30
Théâtre de Verdure – Espace sous le Barry

Roaix > Lundi 15 juillet | 20h30
Mairie Roaix – 617 Route des princes d’orange

Lapalud > Mardi 16 juillet | 20h30
Ancienne école J. Ferry – 6 Av. de la Gare

Mollans-sur-Ouvèze > Mercredi 17 juillet | 20h30
Place du 14 juillet

Grillon > Vendredi 19 juillet | 21h30
Place E. colongin

8 représentations en plein air vous attendent sur les places des villages de Mornas, Lapalud, Lamotte-du-Rhône, Buisson, Entrechaux, Mollans-sur-Ouvèze et Grillon !

Arnolphe veut se marier mais ne veut pas être cocu ! Considérant que l’esprit pour une femme est une source d’émancipation bien trop risquée, il élève en secret une jeune fille achetée à l’âge de quatre ans qu’il destine à l’épouser. Maintenue à l’écart du monde extérieur, la jeune Agnès découvre toutefois que la vie vaut la peine d’être vécue en rencontrant le bel Horace, follement amoureux d’elle…

Comédie sur la jeunesse et l’aspiration à l’avenir, L’École des Femmes est un souffle de vie dans un vieux monde en perdition.

“Loin d’une guerre des sexes, L’École des Femmes est bien évidemment une pièce de l’émancipation féminine, et très certainement aussi un apprentissage de l’émancipation masculine. La vie est augmentée par la femme ! Non pas comme une valeur ajoutée à l’homme, mais comme une semblable, parce que comme lui, elle est l’altérité.” Valéry Forestier

Mise en scène et scénographie : Valéry Forestier ◆ Avec : Sabrina Amengual, Julie Autissier, Valéry Forestier ◆ Administration : Thérèse Davienne

 

Production et soutiens : Le Commun des Mortels / Service culturel de Montfort-sur-Meu avec le soutien du collège Louis Guilloux de Montfort-sur-Meu où s’est déroulée l’intégralité des répétitions et du Département d’Ille-et-Vilaine dans le cadre du projet de territoire Résidence Mission / Drac Bretagne / L’ADAMI

PHOTOS

© Studiocarlito

Exposition « Vive les comédiens » de Cabu au lycée Stéphane Hessel de Vaison-la-Romaine

EXPOSITION "VIVE LES COMÉDIENS" DE CABU

Du 12 mars au 08 avril 2024 
Lycée Stéphane Hessel | Vaison-la-Romaine

© V. CABUT

Le Centre Dramatique Des Villages du Haut Vaucluse prête une partie de l’exposition « Vive les comédiens ! » de Cabu au Lycée Stéphane Hessel. Les thèmes « Le spectacle est aussi dans la salle » et « Hamlet et autres mythes » sont exposés du 12 mars au 08 avril 2024 au sein de l’établissement scolaire dans le cadre de la Semaine de la presse et des médias.

© V. CABUT

Mot des professeurs ayant accueilli l’exposition :
Un des partenaires culturels du Lycée Stéphane Hessel étant le Centre Dramatique des Villages, nous avons eu l’opportunité de pouvoir accueillir l’exposition « Vive les Comédiens » ! de Cabu dans le cadre de la Semaine de la presse et des médias

De plus, le thème de l’exposition intéressera les élèves de la spécialité Théâtre de l’établissement. Il nous a semblé pertinent et opportun de proposer aux élèves et aux enseignants de s’emparer de cette exposition en l’incluant dans les séquences de travail de leur discipline. C’est également l’occasion de travailler sur le dessin de presse et d’œuvrer à la Liberté d’expression et à la défense des journalistes face aux risques encourus.

 L’exposition est visible du 18 mars au 8 avril au CDI du Lycée afin que chacun puisse en profiter en toute autonomie mais aussi lors de passages organisés pour les classes des professeurs qui travailleront autour des dessins de Cabu. Elle est accessible aux élèves du Lycée mais également du collège de la cité scolaire. Le samedi 23 mars, elle a été rendue accessible au public durant la demi-journée portes ouvertes de l’établissement. 

Les photos montrent un professeur de Lettres avec ses élèves de première devant l’exposition au CDI. Dans le cadre de l’objet d’étude Littérature d’idées, chaque élève choisit une planche et devra écrire à la manière de La Bruyère, dans son œuvre Les Caractères, une « remarque » à partir du dessin.

30/03 – « La vie et la mort de Jacques Chirac » La compagnie des Animaux en paradis

Programmation Tout Public 23-24

la vie et la mort de J. Chirac, roi des français

Épisode 1

Compagnie des Animaux en paradis

Crochet

Théâtre

Dès 14 ans
Durée : 1h20

Samedi 30 mars

Salle G. Brassens
Bollène

20h30

Tarif Plein : 12€
Tarif CCRLP : 10€
Tarif Mini : 6€

Le Centre Dramatique Des Villages du Haut Vaucluse accueille la compagnie des Animaux en paradis avec son spectacle La vie et la mort de J. Chirac, Roi des Français.
Il s’agit d’une comédie onirique, d’une enquête loufoque, du portrait d’un héritage.

Ce spectacle écrit et mis en scène par Léo Cohen-Paperman est le premier volet de la série Huit rois (nos présidents), dont l’ambition est de peindre le portrait théâtral des huit présidents de la Cinquième République, de Charles de Gaulle à Emmanuel Macron.

 

L’HISTOIRE
Ludovic Müller est né à Verdun en novembre 1989. C’est là qu’il a grandi. La rencontre avec l’acteur José Corrini a été déterminante. 

Depuis, les deux amis ont un rêve : monter un grand spectacle sur Jacques Chirac, sa vie, son œuvre (1932-2019). Pourquoi ? 

Sous Chirac, c’était l’enfance, l’adolescence et l’entrée dans l’âge adulte. Aujourd’hui, leur génération fait l’Histoire. Comment prendre le pouls de notre démocratie ? Comment observer ses empreintes ? Le roman de Chirac — si populaire et si contradictoire — sera peut-être un révélateur : de nos mémoires et de nos oublis, de nos bégaiements et de nos métamorphoses. Pour Ludovic et José, le moment est donc venu de l’incarner sur la scène, ce piège où depuis cinq mille ans nous prenons la conscience des rois. 

 

RETOUR DE LA PRESSE
« Epastrouillant, ce spectacle ! Finement écrit, évitant habilement tous les pièges […], il nous montre qui était l’homme, mais aussi le projet politique, mais aussi l’ambiguïté, l’hypocrisie, le masque. C’est à la fois emphatique et cruel, et drôlissime, grâce à deux comédiens formidables. […] On attend avec impatiences les portraits des sept autres présidents de la Ve République. » Jean-Luc Porquet – Le Canard enchaîné

« Un portrait sombre et subtil de l’ancien président, qui scrute l’homme derrière l’icône. […] Oubliez la marionnette des Guignols : par la grâce de l’incarnation, l’étonnant Julien Campani déploie la silhouette encombrée du « bulldozer » sans verser dans la grimace, qu’il laisse aux chansonniers d’hier et d’aujourd’hui. » – Abel Quentin – Marianne

Texte : Julien Campani et Léo Cohen-Paperman ◆ Metteur en scène : Léo Cohen-Paperman ◆ Collaboratrice artistique Gaia Singer ◆ Avec Julien Campani et Mathieu Métral ◆ Scénographie : Henri Leutner ◆ Costumes : Manon Naudet ◆ Maquillages : Djiola Méhée ◆ Création lumière : Pablo Roy ◆ Création sonore : Lucas Lelièvre ◆ Régisseur lumière : David Blondel ◆ Chargée de diffusion : Anne Sophie Boulan ◆ Administratrice de production : Léonie Lenain assistée de Blanche Rivière ◆ communication – médiation : Lucile Reynaud ◆ © Simon Loiseau

Production Compagnie des Animaux en paradis 
Coproduction : Théâtre Louis Jouvet, scène conventionnée d’intérêt national de Rethel, Transversales, scène conventionnée de Verdun et le Salmanazar d’Epernay. 
Avec le soutien de la DRAC Grand Est, de la Région Grand Est, de la Ville de Reims, de Furies, de la SPEDIDAM et du Théâtre du Rond-Point. 
Cette action s’inscrit dans le cadre de la résidence partagée de la compagnie des Animaux en paradis en région Grand Est, réalisée en partenariat avec : le Théâtre Louis Jouvet – scène conventionnée d’intérêt national de Rethel, Le Salmanazar – scène de création et de diffusion d’Epernay, le Théâtre de La Madeleine – scène conventionnée de Troyes, le Théâtre municipal de Charleville-Mézières, la Maison des jeunes et de la culture Calonne de Sedan, l’Espace Jean Vilar de Revin et La Filature – espace culturel de Bazancourt. Spectacle ayant bénéficié de l’aide de l’Agence culturelle Grand Est au titre du dispositif « Tournée de coopération ».  

VIDÉO

Projet Mauvaises graines

🗳 𝐀 𝐕𝐎𝐒 𝐕𝐎𝐓𝐄𝐒 👉

Le projet autour du spectacle « Mauvaises graines » a commencé !
Durant plusieurs ateliers, les élèves du collège Victor Schoelcher de St-Cécile-les-vignes ont conçu 6 magnifiques maquettes de cabane. Le choix sera difficile mais nous vous demandons maintenant de voter pour 3 d’entre elles !

✏ En prenant en compte les raisons de vos choix, Zelie Canouet, la designer d’espace de la Cie Institout, dessinera une cabane qui sera un beau mélange des trois cabanes choisies.

Cette cabane sera ensuite construite lors d’un stage animé par Zelie du mardi 23 au samedi 27 avril dans le jardin du Naturoptère de la Commune de Sérignan-du-Comtat. Inscription auprès du Naturoptère au 04 90 30 33 20 ou par mail à contact@naturoptère.fr

🐦 Elle aura une fonction pérenne au sein du Naturoptère en tant qu’observatoire à oiseaux pour le plaisir des visiteurs.
Une belle façon de mettre la culture au service de la nature.

Vous pourrez découvrir la cabane en amont du spectacle « Mauvaises Graines » le mercredi 22 mai à 18h ainsi que l’exposition photo de Laure Néron qui aura couvert la conception des maquettes et le stage de construction. Cette exposition aura ensuite pour vocation de circuler sur tout le territoire (Collèges, Naturoptère, CDDV etc.).

🚩« Mauvaises graines » mercredi 22 mai à 19h
Infos et réservation : https://cddv-vaucluse.com/mauvaises-graines-tp/

Les Partenaires du projet : La compagnie Institout, Le Naturoptère, Le Département de Vaucluse et Tous à la page, EDF, et Laure Neron

Stage de réalisation cet été !

ANNULATION

stage de réalisation

Autour du texte « FORêT » une pièce de Wajdi Mouawad
AVEC PIERRICK BRESSY-COULOMB

du 12 au 23 juillet 2024.

Le plaisir et l’exigence seront les maîtres mots de cette belle aventure !

Dans le sillon de ses pairs qui ont tracé le chemin de la décentralisation, Frédéric Richaud, directeur du Centre Dramatique Des Villages du Haut Vaucluse – Labélisé SCIN, tente le pari de (re)mettre en place un stage de réalisation d’été du 12 au 23 juillet 2024.

Depuis quelques années, il avait cette idée récurrente ; offrir à des stagiaires de divers horizons ; amateurs, enseignants, adolescents, professionnels, la possibilité de (re)vivre un processus de création dans des conditions quasi professionnelles et quoi de mieux qu’un stage de réalisation, berceau du festival des Nuits de l’Enclave des Papes.

Il ne s’agit pas de dire « c’était mieux avant » mais de poursuivre notre travail en impliquant les habitants et la population et de continuer à développer le projet du Centre Dramatique Des Villages du Haut Vaucluse sur le territoire.

Pierrick Bressy-Coulomb, comédien et metteur en scène, encadrera ce stage ouvert aux amateurs de théâtre à partir de 16 ans sans aucune formation spécifique, mais avec l’envie d’oser franchir le pas du plateau.

Ils-Elles seront en immersion pendant 10 jours, à travailler une œuvre, rencontrer un auteur, se rencontrer au plateau. Le public sera invité à découvrir le travail au festival des Nuits de l’Enclave des Papes de Valréas les 22 et 23 juillet 2024.

Ils-Elles seront 15 à travailler autour du texte « FORET » une pièce de Wajdi Mouawad qui raconte l’histoire de Loup, une jeune fille révoltée et en manque d’amour qui amorce une quête afin de mieux comprendre ses origines et ses ancêtres. Elle est poussée dans cette aventure par Douglas, un paléontologue, qui, à la suite d’une promesse faite à son père, décide de résoudre l’énigme qui entoure la découverte d’un crâne. Celui-ci provient d’une femme ayant vécue durant la Deuxième Guerre mondiale et dont le passé semble mystérieux. Afin de respecter son engagement, il aura besoin de Loup : en effet, sa mère détient peut-être la clé de l’énigme dans son cerveau. Les recherches de Loup la mèneront sur les traces de huit femmes dont les destins tragiques se sont succédé en une chaîne de promesses rompues. À travers ce voyage, Loup découvrira qui elle est et la personne qu’elle souhaite devenir.D

 

Pierrick Bressy-Coulomb, comédien et metteur en scène

INFOS PRATIQUES

Dates : du 12 juillet au 23 juillet 2024
Restitutions publiques le soir les 22 et 23 juillet dans le cadre du festival des Nuits de l’Enclave des Papes.

Prix du stage : 250 €
Le prix comprend les frais pédagogiques pour les 12 jours (stage + restitutions).

Inscription et réservation définitive après paiement. 

Fin des inscriptions le 15 juin 2024.

Les stagiaires bénéficient du tarif mini à 6 € pour voir les spectacles sur l’ensemble du Festival. 

Contact : contact@cddv-vaucluse.com

Téléphone : 06 74 49 21 63

Projet autour du spectacle « Mauvaises graines »

MAUVAISES GRAINES

UN PROJET À CONSTRUIRE ENSEMBLE !

Au cœur du spectacle, 3 adolescents défendent leur cabane menacée de destruction. Comment la cabane, élément scénographique central, devient un lieu de refuge, de confidences, de combat pour plaider la cause environnementale et finalement nous interroger sur nos modes de consommation ? 

Une pièce de théâtre engagée pour les plus jeunes, qui interroge chacun de nous sur nos actions et nos engagements.
En amont du spectacle, la compagnie propose des actions culturelles pour permettre aux publics scolaires et aux habitants du territoire de réaliser la construction d’une vraie cabane qui aura pour objectif de s’implanter dans les jardins du Naturoptère. 

Des maquettes de la cabane seront ainsi imaginées par des collégiens du collège Victor Schœlcher de St-Cécile-les Vignes et la cabane sera construite par les publics volontaires lors d’un stage au Naturoptère en avril.

En partenariat avec le naturoptère.

Le projet

Le projet commencera par des ateliers au sein du collège Victor Schœlcher de St-Cécile-Les-Vignes du vendredi 15 au lundi 18 mars. Les élèves travailleront sur la conception de 9 maquettes qui seront ensuite présentées et soumises au vote au collège Victor Schœlcher, au CDDV et au Naturoptère, dont le résultat sera communiqué le 09 avril.

A l’issue du vote, le stage de construction sera animé par une architecte de la compagnie du mardi 23 au samedi 27 avril dans le jardin du Naturoptère de Sérignan-du-Comtat. 

Tous les participants s’investiront dans un projet commun où chacun donnera de son expérience, de sa créativité et de ses astuces de bricoleur. 

Son inauguration se fera en amont du spectacle le mercredi 22 mai à 18h avec les participants, le public et les partenaires du projet. 

Vous pourrez également y découvrir l’exposition photo de Laure Néron qui aura couvert la conception des maquettes et le stage de construction. Cette exposition aura ensuite pour vocation de circuler sur tout le territoire (Collèges, Naturoptère, CDDV etc.). 

A l’issue du projet, cette cabane aura une fonction pérenne au sein du Naturoptère en tant qu’observatoire à oiseaux pour le plaisir des visiteurs. Une belle façon de mettre la culture au service de la nature.

infos pratiques

Actions et événement autour du projet

15 au 18 mars : conception des maquettes au collège Schœlcher en lien avec le dispositif « Tous à la page », travail d’écriture théâtrale et architectural basé sur l’environnement, et l’élaboration d’une cabane.

09 avril au collège Schœlcher : clôture des votes et choix de la maquette retenue 

22 mai à 18h : Inauguration de la cabane et de l’exposition photo au Naturoptère de Sérignan-du-Comtat 

22 mai à 19h : Spectacle tout public « Mauvaises graines » dans les jardins du Naturoptère, réservation auprès du CDDV

23 mai : 2 représentations scolaires devant plus de 150 élèves du Collège Schœlcher de St-Cécile-les-Vignes, de l’école Jean-Henri Fabre de Sérignan-du-Comtat, des élèves de l’école élémentaire d’Uchaux, et des collégiens de Suze-la-Rousse.

Informations pratiques concernant l’atelier de construction
+ d’infos auprès du Naturoptère au 04 90 30 33 20 ou par mail à contact@naturoptère.fr

Le petit chaperon rouge – du 12 au 16 février

LE PETIT CHAPERON ROUGE

Plateforme Locus solus en tournée du lundi 12 au vendredi 16 février

Lundi 12 février 
Collège Paul Eluard > Bollène

Mardi 13 février 
Ecole Alexandre Blanc > Bollène

Mercredi 14 février 
Collège Boudon > Bollène

Jeudi 15 février 
Ecole St Jean le Baptiste > Valréas
Ecole Josette Constant > Visan

Vendredi 16 février 
Collège Victor Schoelcher > St-Cécile-les-Vignes

Texte : Joël Pommerat
Mise en scène, jeu : Réjane Bajard, Thierry Vennesson
Costumes : Dominique Fournier
Scénographie : Philippe Sommerhalter

© Émile Zeizig

Coproductions : Centre Culturel Matisse, Ville de Noyelles Godault Ville de Douchy-les-Mines.
Avec le soutien de la Maison Folie Moulins (Lille)

La Plateforme Locus Solus est sur le territoire du Haut Vaucluse pour une tournée dans les établissements scolaires de Bollène, Valréas, Visan et St-Cécile-les-Vignes avec son spectacle « Le petit chaperon rouge ». Une pièce revisitée par Réjane Bajard et Thierry Vennesson qui est l’occasion pour presque 550 élèves de vivre un beau moment de spectacle vivant et de se raconter des histoires, conjurer la peur, rire et grandir.

Dans le cadre de sa programmation scolaire, le Centre Dramatique Des Villages du Haut Vaucluse accueille pour 10 représentations la compagnie iséroise Locus Solus avec « Le petit Chaperon rouge » dans une version du conte magistralement actualisée par Joël Pommerat.

C’est l’histoire d’une enfant au caractère bien trempé, qui vit seule avec sa mère, une mère active et débordée, elle s’ennuie beaucoup. Elle adore sa grand-mère, qui vit loin seule et malade. La petite fille décide de lui rendre visite, et tout comme dans le conte original, elle croise un loup aussi fascinant que monstrueux.

Le spectacle se joue dans une proximité avec les spectateurs. L’adresse y est directe et la représentation est ponctuée d’échanges de la scène à la salle. Sur le plateau, l’esthétique est simple et épurée pour laisser place à la puissance d’évocation du texte. Des éléments de bois bruts, comme tirés d’une vieille cabane, permettent d’évoquer par leurs agencements les différents lieux de l’histoire.

Réjane Bajard et Thierry Vennesson mettent en scène ce texte du répertoire en proposant une adaptation originale accessible aux petits comme aux grands. Une histoire universelle qui traite de la transmission, de la peur et du désir.

Centre Dramatique des Villages

Maison des associations - Espace Jean Duffard
43 cours Victor Hugo, 84600 Valréas
T. 04 90 28 12 51

Association loi 1901
SIREN 852 585 801 - 9001Z Arts du spectacle vivant
Licences : Catégorie Producteur PLATESV-D-2020-001036
Catégorie Diffuseur PLATESV-D-2020-001035