suivez-nous

Lettres à Nour | Programmation scolaire 2021-2022

Lettres à Nour

CDDV Prod

18, 19 et 22 novembre 2021 – 14h00

La Cigalière – Bollène

Théâtre
Dès la 3ème

Durée : 1h45

Distribution :

D’après Nour, pourquoi n’ai-je rien vu venir ?
de Rachid Benzine, paru aux Éditions du Seuil.

Mise en scène : Gilbert Barba
Assistance mise en scène : Elsa Kmiec
Scénographie : Gilbert Barba, Judith Dubois
Décors, accessoires : Judith Dubois
Régie spectacle / construction : Denis Blanc
Création lumière : Christophe Ricard
Créations sonores : Clément Barba dit Pépé du groupe Deluxe
Costumes : Patricia de Petiville
Création maquillage coiffure : Nathalie Champigny
Avec : Sarah Nedjoum, Gilbert Barba
© Laure Néron

CDDV Prod

Résidence de création au TRAC (Théâtre Rural d’Animation Culturelle) de Beaumes-de-Venise  et au Théâtre Le 11 • Gilgamesh Belleville d’Avignon.

Sur Scène un homme et une femme, séparés par un espace, une frontière invisible mais bien réelle, mais aussi par la vision et la conception de leur religion : l’Islam !

Un lien d’amour filial les unit, un lien fort mais qui peut se rompre face à leurs convictions, à la cruelle réalité d’une société désœuvrée où les repères basculent et engendrent des tragédies humaines.

Radicale mais aussi sensible, leur correspondance épistolaire d’une beauté incroyable nous donne à réfléchir sur le thème de la radicalisation au 21ème siècle où la Religion est toujours au cœur des débats de société où le choc des cultures et des générations se produit sans cesse.

Note d’intention du metteur en scène – gilbert barba
Après avoir mis en scène «Antigone» de Sophocle, tragédie antique, qui m’a permis de penser le monde d’aujourd’hui, je n’espérais pas trouver si vite un texte aussi puissant. Un texte traversé par une tragédie contemporaine à la portée de tous. « Lettres à Nour » pose un problème de société sur lequel il est urgent et nécessaire de s’interroger. Il est en ce sens fraternel des grands textes des poètes grecs. L’ouverture d’un espace critique, d’un espace discursif du débat et de l’interrogation argumentée, nous a été léguée par les auteurs de théâtre du siècle de Périclès et c’est un des outils essentiels de la démocratie. Rachid Benzine avec ce dialogue épistolaire pose plus de questions qu’il ne donne de réponses et cela nous oblige à la réflexion. Cela nous oblige à questionner nos certitudes. Il est lui aussi un poète de l’interrogation argumentée.

Vidéo

Photos

© Laure Néron

Partager

Centre Dramatique des Villages

Maison des associations - Espace Jean Duffard
43 cours Victor Hugo, 84600 Valréas
T. 04 90 28 12 51

Association loi 1901
SIREN 852 585 801 - 9001Z Arts du spectacle vivant
Licences : Catégorie Producteur PLATESV-D-2020-001036
Catégorie Diffuseur PLATESV-D-2020-001035