suivez-nous

À nos corps défendus

Annulation - REPORT DE LA RÉSIDENCE en mai 2020

À nos corps défendus

Sam. 10 avril 2021 – 20h30

La Salle – Valaurie
Rue Honorius Valentin

Théâtre
Tout public à partir de 14 ans

Durée : 1h25

Tarifs et formules :
Tarif plein: 15€
Tarif préférentiel : 12€

Distribution :

Compagnie Corps de Passage

Comédienne et metteuse en scène :
Alexia Vidal
Musicienne :
Célyne Baudino
Assistant à la mise en scène :
Julien Perrier
Créatrice et régisseuse lumière :
Amandine Richaud

© Yoan Loudet

Avec le soutien du Théâtre des Carmes ; du Centre Dramatique des Villages du Haut Vaucluse ; de la Chartreuse-CNES.

‘’À nos corps défendus’’, c’est une curiosité des autres.
Comment les autres vivent avec leur corps ?
Comment ils habitent leurs corps ? 

Ce spectacle est né d’une envie d’écouter et de partager des histoires, de rencontrer d’autres rapports au monde, d’autres visions du corps.

Il est ici question d’une chimère. Immobile d’abord, elle s’éveille et s’anime. Elle veut savoir qui elle est. Elle se sent multiple. Elle veut devenir l’autre pour mieux se retrouver. C’est cette figure qui va traverser des paroles, des histoires et des corps qui ont de 16 à 100 ans. C’est à travers ces corps qu’elle va s’incarner. Peu à peu cette chimère crée un récit qui nous fait part de la vision du corps d’inconnus. 

Des inconnus qui nous ressemblent étrangement.

Note d’intention de la metteuse en scène - Alexia Vidal

Je me suis toujours considérée comme étant en bonne santé. Et pourtant… Plusieurs fois dans ma vie, mon corps m’a trahie. Depuis enfant : tâche mystérieuse sur les poumons, jambes qui ne répondent plus sans raison, migraines insupportables, crises de tétanie et de spasmophilie… Et puis à 15 ans, la douleur est devenue permanente : impossibilité de monter les escaliers, de se mettre à genoux, de se mouvoir librement… Mes genoux devaient être opérés. Mais, n’ayant pas fini ma croissance, les chirurgiens devaient attendre.

J’avais 18 ans, je faisais du théâtre malgré les douleurs avec lesquelles j’avais appris à vivre. Et puis, j’ai eu la chance de rencontrer mon corps. Cette rencontre avec moi-même, a fait que mon corps, en plus de devenir mon outil de travail, est devenu aussi, étant une femme, le premier laboratoire de mes engagements politiques… Aujourd’hui, je suis en mouvement, je danse, je bouge, je milite, je vis. Ce parcours personnel m’a amenée à me questionner plus largement : quel rapport construisons-nous avec notre propre corps, façonné par les blessures, les plaisirs, les injonctions, les projections sociales ?

Vidéos

Photos

© Yoan Loudet

Partager

Centre Dramatique des Villages

Maison des associations - Espace Jean Duffard
43 cours Victor Hugo, 84600 Valréas
T. 04 90 28 12 51

Association loi 1901
SIREN 852 585 801 - 9001Z Arts du spectacle vivant
Licences : Catégorie Producteur PLATESV-D-2020-001036
Catégorie Diffuseur PLATESV-D-2020-001035