En tournée – La tour de Belba

Cette semaine, La Tour de Belba fait le tour de 3 communes : 

  • Lundi Sérignan-du-Comtat
  • Mardi et Jeudi Mondragon
  • Vendredi Valréas 

Plus de 450 enfants (de la petite section jusqu’au CM2 ) rencontrent Tohu et Bohu et leur Tour de Belba.

Texte Sarah Carré
Mise en scène et interprétation Sarah Nedjoum et Elsa Kmiec
Regard extérieur
Frédéric Richaud
Conception scénographique et décors Benoit Leon et Sébastien Moreau

Deux nomades, Tohu et Bohu, font escale ici chez vous.

Ils ont à cœur de vous raconter une histoire qu’ils ont inventée à deux.

Mais maintenant comment raconter à deux et se partager la parole ?

Dans leur histoire aussi les personnages vont devoir s’entendre et apprendre à communiquer pour mettre en œuvre leur grand projet de construction et de vie, celui de la Tour de Belba.

Programmation tout public Dimanche 29 mars – 10h00 – Séguret

Lectures Chantées – Ronan Mancec en résidence de création

VENDREDI 07 FÉVRIER - 19H

SALLE DES FÊTES DE BUISSON
La Mairie de Buisson organisera après la lecture un apéritif.

SAMEDI 08 FÉVRIER - 19H

CAVE LES COTEAUX DU RHÔNE – SÉRIGNAN-DU-COMTAT
57 chemin Derrière le Parc
L’association Les Djembés du Comtat organisera après la lecture un apéritif dînatoire accompagné d’une dégustation de vin proposé par la Cave Les Coteaux du Rhône.
Durée 40 minutes
 
Texte publié dans Nouvelles mythologies de la jeunesse, éditions Théâtrales Jeunesse (2017). 

Il chante dans l’ensemble Mze Shina (polyphonies de Géorgie).

Dans la mythologie grecque, Tithon est un beau prince à qui les dieux octroient un vœu. Il demande la vie éternelle pour vivre auprès de celle dont il est tombé amoureux, une jeune fille immortelle qui fait se lever le soleil.
Il oublie de demander la jeunesse éternelle.
C’est une histoire d’amour, l’amour quand on est jeune, l’amour quand on est vieux. Est-ce que l’amour consiste à ne jamais se lâcher la main ?

Ronan Mancec sera en résidence d’écriture au Centre Dramatique des Villages. Résumé du projet d’écriture : Parmi ses toutes dernières manifestations sur la Terre, la Vierge Marie a choisi d’apparaître au Rwanda et de parler en kinyarwanda. La Mère de Dieu avait pourtant, dans cette circonstance comme dans les autres, la peau diaphane, les cheveux blonds et les yeux bleus. À partir de cette apparition mariale, ses anomalies, ses ambigüités et ses fulgurances, je travaillerai sur une pièce de théâtre qui vient interroger nos appartenances et nos croyances.

 
Ronan Mancec interviendra dans le Collège Arausio d’Orange pour des ateliers d’écriture sur la thématique de l’homosexualité, de l’homophobie et des liens familiaux en lien avec sa dernière production littéraire, « Le Gardien de mon frère ». Il fera également des ateliers au collège St Gabriel à Valréas.

RONAN MANCEC

Ronan Mancec est auteur et traducteur de théâtre, publié aux éditions Théâtrales : Azote et fertilisants, Je viens je suis venu (Journées de Lyon des auteurs de théâtre)…

La lauréate du Prix Godot des Nuits de l’Enclave 2020

Vendredi 31 janvier au collège Schoelcher de Saint-Cécile-les-Vignes a eu lieu
la délibération du Prix Godot des Nuits de l’Enclave 2020 !
Chaque texte a été examiné et a fait l’objet d’une discussion critique collective.

Les élèves participants au dispositif ont fait leur choix et ont voté pour le texte

« LA SARRAZINE » de JULIE ROSSELLO ROCHET 
Texte édité aux Éditions Théâtrales

18/02 – EN TOURNÉE – « Antigone » – MJC L’atelier de Monteux

Mar. 18 février 2020 | 20h00

MJC L’atelier de Monteux
Boulevard M. Berthier

RÉSERVATION
04 90 66 23 93
contactmjclatelier@bbox.fr

 

DURÉE 1H45

Production
Festival des Nuits de l’Enclave 2019
Coproduction
Éclats de Scènes

Avec le soutien de
la SPEDIDAM,
le Jeune Théâtre National
et l’ENSATT

Traduction
Jean et Mayotte Bollack
Mise en scène
Gilbert Barba
Scénographie & conception graphique
Lisalou Eyssautier
Construction des assises
Émile Montaudouin
Créations Bois
Musique Clément Barba
dit Pépé du groupe Deluxe
Chants Julien Baudry
Vidéo et lumière Camille Sanchez
Costumes Gabrielle Marty
Perruques Nathalie Champigny
Avec
Frédéric Richaud, Sarah Nedjoum, Julien Perrier, Gilbert Barba

©Alice Dufeu
©Kissou R
© Lisalou Eyssautier

aNTIGONE

de Sophocle

Antigone refuse de se soumettre à l’ordre de Créon, représentant la loi de l’État. Bravant l’interdit elle accomplit les rites funéraires pour son frère Polynice, considéré comme traître par le Roi.

Créon, un roi tout neuf, n’écoute ni le peuple, ni son fils. Il refuse de revenir sur le décret qu’il a proclamé. Seuls les présages du devin Tirésias, annonçant la désapprobation des dieux, vont le bouleverser et l’ébranler… 

Trop tard ! Le mécanisme de la tragédie s’est déjà mis en marche.

Les acteurs évoluent au centre et au milieu des spectateurs. Les spectateurs ici, représentent les citoyens de la ville de Thèbes dans laquelle se déroule l’action. Et comme cela se faisait dans la Grèce Antique, où l’on organisait les débats politiques ou les procès dans les théâtres, nous mettons le spectateur au cœur même de ce débat grâce à une scénographie qui l’englobe et l’immerge grâce à des projections vidéo à 360°. 

Le Choeur est chanté et enregistré. La musique est moderne et d’inspiration rock, car le chœur porte-parole du public, chante avec la même « puissance » qu’un cri issu d’une société toute entière. 

«Acteurs habités par leurs rôles, public conquis, habillage sonore maîtrisé…La représentation d’Antigone, mardi 16 juillet, a tenu toutes ses promesses … Dès l’entrée du public sur la scène, qu’il partagera avec les comédiens tel une assemblée populaire assistant au déchirement d’une famille et à la valse des convictions personnelles, l’immersion est totale et on ne peut qu’être happé par le jeu des acteurs et par leur grande proximité avec le spectateur. » 
Vaucluse Matin C. Noblot.